Sous le Bandeau – Émission #34 – Les arts martiaux et la Franc-Maçonnerie

Nous sommes de retour après de longues vacances de Noël, et ce mois-ci nous survolons les similarités entre les arts martiaux et la Franc-Maçonnerie. Un art martial est un style ou une école dont l’enseignement porte principalement sur des techniques de combat, à mains nues ou avec arme. Historiquement, cet apprentissage intègre une dimension spirituelle et morale visant à la maîtrise de soi (essentielle, tant pour renoncer au combat s’il est évitable, que pour y faire face dans le cas contraire), et s’enrichit de multiples connaissances (culturelles, philosophiques et médicales, notamment). Ainsi, les arts martiaux visent au développement global de l’individu : externe (force, souplesse), interne (énergie, santé), intellectuel et moral.

En ce qui concerne la Franc-Maçonnerie,  le chemin initiatique, les rituels pratiqués,  les passages de grades, les moments de partage en fin de cours ou de tenue. Que nous soyons en loge ou en séance d’entraînement, nous pouvons retrouver la même spiritualité, la même volonté de s’interroger, de grandir, de s’épanouir et de nous dépasser.

2 réflexions sur « Sous le Bandeau – Émission #34 – Les arts martiaux et la Franc-Maçonnerie »

  1. Sans un travail intense sur soi, il ne peut y avoir de progrès et donc de réalisation spirituelle : démarche partagée par la F.M. ou certains arts martiaux.

  2. Bonjour,
    Depuis longtemps j’ai fait le rapprochement entre le karaté et la F.M ,+ de 55 années de karaté et venu plus tard en F.M ,je ne compte plus le nombre de frères retrouvés autour des tatamis lors de compétitions de karaté ou d’arts Martiaux en général.Nous retrouvons la fraternité ,la volonté ,le travail sérieux ,la recherche et le travail sur soit pour s’améliorer en profondeur .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.